Régime paléo

Paléobiotique

Paléobiotique

Résumé en quelques lignes : Le régime Paléobiotique nous invite à respecter notre nature en adoptant le même type d’alimentation que nos ancêtres, qui est totalement adaptée à notre patrimoine génétique. Nous restaurons ainsi notre microbiote (composée principalement de notre flore intestinale), nous apportant santé et vitalité.

De Marion Kaplan et Pierre Rabhi, 352 pages, publié en 2015

CHRONIQUE : Paléobiotique

Ce livre très complet explique de façon détaillée, et surtout très documentée, les travers du mode alimentaire moderne, pourquoi le régime paléo est le plus adapté à notre nature, et comment le mettre en place. M. Kaplan est une grande référence en matière d’alimentation : suite à des problèmes de santé survenus dès son enfance, elle a testé de nombreux régimes (Kousmine, végétarien, végétalien,…), lu une multitude d’études, et se voue à sa passion pour l’alimentation depuis plus de trente ans.

Un petit mot sur ma propre expérience : au début de la mise en place de ce nouveau mode alimentaire, je me sentais difficilement rassasiée. C’est qu’avec ma microbiote déséquilibrée, j’étais à croc aux féculents et autres sucres ! Je mangeais donc beaucoup pour compenser (plus qu’avant le changement), particulièrement des fruits à coque et graines oléagineuses (tous deux très caloriques) pour combler ma faim. Après quelques semaines, mon mari m’a dit : “C’est étonnant de te voir maigrir alors que tu manges autant !”. C’est qu’avec ma microbiote qui se rétablissait petit à petit, mon corps tendait naturellement à retrouver son poids de forme malgré que je mangeais de trop ! Maintenant que je suis sevrée des féculents, je me sens parfaitement rassasiée après chaque repas, et j’ai besoin de moins de nourriture qu’avant l’adoption de ce nouveau mode alimentaire. Je me sens aussi plus en forme, plus joyeuse et plus sereine 🙂

RESUME : Palébiotique

1. Pourquoi manger paléobiotique ?

Nos gênes sont identiques à 99,9% à ceux de nos ancêtres de l’ère paléolithique, mais notre mode alimentaire a été complètement modifié.  L’alimentation ‘moderne’ a des conséquences de plus en plus désastreuses, qui se sont accélérées ces dernières décennies :

  • santé fragile
  • surpoids voire obésité
  • diabète
  • vieillissement prématuré
  • problèmes de cholestérol
  • problèmes de tension, voire maladies cardiovasculaires
  • allergies
  • fermentation intestinale (ballonnements, flatulences, problèmes de transit)
  • manque d’énergie
  • mémorisation et apprentissage plus lent
  • etc.

“On a inventé la nourriture en abondance qui donne faim et les boissons qui donnent soif”. De Joël Acremant

Beaucoup de régimes ont été inventés, de nombreux médicaments ont été créés pour nous permettre de survivre de plus en plus longtemps malgré un mode alimentaire inadapté, mais tout ça a un coût : manque de forme chronique, effet yo-yo, prise régulière de médicaments (voire en continu pour certains), et des problèmes d’obésité qui ne cessent d’augmenter !

Le principe du régime Paléobiotique est de faire confiance à la sagesse de la nature en mangeant comme nos ancêtres. Plus qu’un régime, il s’agit d’un véritable mode alimentaire. Régime à 70% végétarien, il ne s’agit pas de se goinfrer de viande : l’auteur recommande une moyenne de 100g de viande par jour. Le régime Paléobiotique nous propose de revoir notre alimentation pour l’adapter à nos besoins biologiques réels, en respectant la nature et notre nature ! S’alimenter comme nos ancêtres, c’est donner à notre corps ce dont il a besoin.

caveman with shopping cart filled with fruit and vegetables

Notre flore intestinale est ainsi rééquilibrée, avec tous les bénéfices que cela comporte :

  • Se sentir en pleine forme
  • Retrouver son poids idéal (sans compter les calories)
  • Meilleures capacités d’apprentissage, de mémorisation et de concentration
  • Amélioration de sa santé et de son immunité
  • Plus joyeux
  • Transit intestinal idéal
  • Meilleur sommeil
  • Diminution du stress et de l’anxiété

2. Le microbiote

Le microbiote est une véritable communauté vivante, qui travaille à l’équilibre de notre métabolisme. Il se loge principalement dans nos intestins, mais aussi dans notre bouche, nos voies nasales, nos poumons, notre peau, notre cerveau (et dans le canal vaginal pour les femmes). Ce sont cent mille milliards de bactéries composées de plus d’un millier d’espèces !

Le microbiote a plusieurs fonctions :

  • Digérer la nourriture
  • Booster notre métabolisme
  • Contribuer à notre système immunitaire
  • Réguler notre niveau d’énergie, notre humeur et nos fonctions mentales
  • Réguler notre appétit
  • Maintenir notre poids de forme

Quand il s’appauvrit, nous nous sentons mal dans notre peau, nous pouvons avoir l’impression d’avoir toujours une sensation de faim à combler, nous pouvons accumuler de la graisse, nous nous sentons fatigués, anxieux, stressés. Il est aussi à l’origine de certaines envies irrépressibles de manger. Non, tout n’est pas dans la tête ! Beaucoup de choses se jouent au niveau des intestins !

Le microbiote est un élément central dans le maintien d’un corps en équilibre, et l’alimentation a un impact fort sur la qualité de notre microbiote. Le régime paléobiotique, naturellement riche en prébiotiques et probiotiques, respecte et restaure notre microbiote. Nous retrouvons notre poids de forme naturellement, et nous améliorons notre vitalité ainsi que notre état santé en général.

3. La pyramide alimentaire du régime paléo

image

4. Le régime Paléo en pratique

Les règles de base du régime paléo :

  1. Alimentation biologique et de saison
  2. Les légumes représentent plus de la moitié de l’assiette
  3. Alimentation fraîche (pas de raffinage, ni stérilisation, ni congélation, ni produits industriels)
  4. Viande : privilégier les petits animaux. Les charcuteries ne sont pas recommandées.
  5. Eviter les produits laitiers (sauf les produits de chèvre ou de brebis au lait cru, et de vache au lait cru et à pâte dure Sourire)
  6. Eviter le gluten (blé, mais aussi seigle, orge, épeautre, kamut, boulgour)
  7. Eviter les féculents et amidons (pommes de terre, flageolets, lentilles, pois chiches,…)
  8. Favoriser la cuisson à la vapeur ou les préparations mijotées

Certains aliments peuvent être consommés modérément :

  • Légumineuses (lentilles, pois chiches,…)
  • Soja
  • Céréales‘ sans gluten (sarrasin, quinoa, riz, millet, amarante,…)
  • Fromages au lait cru (chèvre, brebis et à pâte dure de vache)
  • Fruits secs
  • Chocolat noir (70% de cacao minimum)
  • Alcool (vin rouge, cidre, champagne et hydromel)
  • Certains sucres (miel, sucre de fleur de coco, stevia et xylitol)

Le régime paléo est souple : il ne faut pas compter ses calories mais manger à sa faim ! Une fois le microbiote en meilleure forme, votre appétit se régulera naturellement, ainsi que l’équilibre global de votre corps.

5. La bonne nouvelle

Il faut garder à l’esprit que l’excès nuit en tout. Le but de ce mode de vie alimentaire est de prendre soin de nous, pas de nous frustrer ! Bien qu’il existe de nombreuses recettes paléos succulentes de plats comme de desserts, M. Kaplan explique que nous pouvons nous permettre 30% d’écarts sans culpabiliser ! S’il est préférable de ne pas sauter sur les fast foods, nous pouvons continuer à nous régaler au resto et à déguster de temps en temps une baguette avec du fromage. Et je peux le dire, ce mode alimentaire est très savoureux Sourire

 

Points négatifs :

  • Les étapes de mise en place du régime tel que proposées dans le livre sont assez fastidieuses ! Si vous n’êtes pas animé d’une grande motivation, je vous conseille de passer directement à la troisième étape (avec 30% d’écarts) : vous augmenterez vos chances de réussir à modifier votre mode alimentaire durablement, et vous profiterez de tous ses effets bénéfiques (mais un peu plus lentement).

 Points positifs :

  • Crédibilité :
    • C’est un des seuls régimes qui tienne compte de la flore intestinale (considérée de plus en plus comme notre deuxième, voire notre premier cerveau).
    • L’auteur s’appuie sur de nombreuses études scientifiques qu’elle ne manque pas de référencer.
    • L’auteur a testé plusieurs régimes pendant de nombreuses années avant de constater de sa propre expérience que le régime Paléobiotique était celui qui lui apportait le meilleur équilibre : suppression de tous ses maux et dérangements, et une forme exceptionnelle pour son âge.
  • Une fois arrivé à la troisième (et dernière) étape, c’est un mode alimentaire qui apporte beaucoup de satisfaction. Rien n’est interdit, et il y a de nombreuses recettes très gourmandes.

Vous aimez cet article ? Faites-en profiter vos amis en leur partageant ce résumé. Vous leur ferez plaisir, vous vous ferez plaisir et vous me ferez plaisir. Bref, tout le monde sera content Sourire

Achetez ce livre sur amazon :

Crédits photo : Antimartina, George Hodan, Romain Behar, Sagaareng, Anne-Laure

Recherches utilisées pour trouver cet article :paleobiotique
Publié dans Bien-être physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *